la "goutte existentielle"

Un regard "sain" sur l'en-cours de nos mutations anxiogènes...

Une approche "méta"—hors Covid > quelques pistes :

La part pourrie

La période actuelle m'évoque une "peau que l'on retourne" pour en montrer le pus sous-jacent. Donald Trump en serait l'un des "tricksters" contemporains.
L'abcès du monde, acide et grouillant, n'en est pas encore à son maximum d'irritation ou d'infection, non-arrivé encore à son point paroxystique de purulence, d'insupportabilité et de bascule. On assiste au spectacle douloureux d'ombres mises en lumière pour que, toutes seules, une fois conscientisées, elles se transforment, s'alchimisent—ou, plus exactement, se libèrent en énergies de Vie, en forces vives de croissance spirituelle. On accompagne comme on le peut le travail du monde—avec sa purge et ses pertes ; une maïeutique à l'oeuvre exigeante et stricte, mais généreuse en potentiels, si on en respecte les Lois.
— A l'échelle individuelle et collective, la Grâce n'apparaît que dans l'exercice de la Rigueur—via la discipline et l'attention au "petit" ;
— Pour un savoir-faire éthique éclairé et responsable—au sens où, à un moment T donné, celui-ci intègre "le juste" et "le bien" en regard de toutes les modalités en présence : celles du tueur comme celles du tué—prises ensemble dans "le complexe structural" (ici karmique) de l'énaction -- cf. Francisco Varela : "Toi, c'est Moi".

Selon l'Arbre

Selon l'Arbre, tout ce qui ne se trouvera pas dans la ligne de vie disparaîtra ; tout ce qui ne se présentera pas dans le cône d'amorisation croissante périra—au sens de l'arrêt d'une phénoménologie égarée et de son extinction à jamais, car incompatible avec le principe de synchronie fondamentale, car inéligible à sa reconduction (épi)génétique. A l'instar des dinosaures—comme un brouillon génomique bombardé, une erreur de programmation engouffrée vers sa fin. Parfois, oui, il faut savoir rompre, couper, trancher, amputer.
Deux principes :
— Il existe des paliers d'ajustement ou de calage entre la mathématique et son incorporation dans la matière : on distingue le pas de la matière, celui de la vie, celui de la sentience, de la conscience et, actuellement, celui du sens ; 
— On observe l'entrecroisement d'un schème divergent accumulant chaotiquement un nombre exponentiels de contenus et d'un schème inversé marquant, tout au contraire, leur convergence synchrone—jusqu'à la pointe ou "goutte" qui nous sauvera tous... à l'endroit précis de "corps-coeur-conscience" que l'on aura su manifester pour y contribuer.
Schéma ci-dessus : Xavier Sallantin. Cliquer pour agrandir l'image.

Des trouées lumineuses

Du point-de-vue de l'avenir planétaire—physique, tout tient ensemble, en inter-dépendance. On oeuvre tous collectivement pour une résultante commune. Mon intuition est celle d'une Terre parsemée d'îlots de sagesse localisés, isolés géographiquement et inter-reliés par l'esprit dans des dimensions essentialisées. 
La phase d'accomplissement ultime de la Création spatio-temporelle la dissoudra sans doute radicalement dans sa physique pure—de toutes les manières "relative", "impermanente" et "temporaire" ; mais surtout, entraînera nos complexités incarnées vers un point de résolution / de retournement que, conjointement, et pour ce qu'il restera de "nous", nous saurons éprouver au niveau de la quintessence de "la goutte"—finalité autant qu'origine. Une fois le karma transgénérationnellement consumé, peu d'information de nous demeurera : celle de la seule lignée d'Amour et de Vie—matérielle, énergétique et spirituelle ; celle qui aura mu nos personnes autant dans leur individuation propre, que dans leur implication dans le Tout (les deux allant de pair). Le choeur de tout cela—émergent en sa forme réalisée "Oméga", épouse la vision "noosphérique" teilhardienne.

Notre part

Espace, ouverture et rassemblement, concentration : nous sommes invités à exercer notre libre-arbitre et à développer notre puissance créatrice en ce sens et à cette fin. Invités à nous orienter au sein de l'ensemble afin d'y jouer notre rôle, afin d'y élaborer une partition individuelle harmonisant l'émergence du Tout. Comme si, à notre niveau très localisé, nous pouvions être des canaux intra-sensoriels, et que le rhizome de nos présences cardinales (verticalement et horizontalement intra- et inter-connectées) pouvait concourir à un Eveil global depuis l'humain. Un exercice du conscient et de l'inconscient (sub et supra) via le corps ; un soin de synchronisation intégrale, holistique ; une verticalité relationnelle à portée de coussin (via la pratique de la méditation).

Ak Mi, 20 oct. '20

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

au coeur du processus : la création (de soi)

votre lumière arc-en-ciel

quelle singularité de soin ?

la succession des "mondes"...