Articles

Affichage des articles associés au libellé omega

la "goutte existentielle" qui sauvera

Image
Un regard "sain" sur l'en-cours de nos mutations anxiogènes...Quelques pistes (une "méta-approche" hors Covid) : La part pourrieLa période actuelle m'évoque une "peau que l'on retourne" pour en montrer le pus sous-jacent. Donald Trump en serait l'un des "tricksters" contemporains. L'abcès du monde, acide et grouillant, n'en est pas encore à son maximum d'irritation ou d'infection, pas arrivé encore à son point paroxystique de purulence, d'insupportabilité et de bascule. On assiste au spectacle douloureux d'ombres mises en lumière pour que, toutes seules, une fois conscientisées, elles se transforment, s'alchimisent—ou, plus exactement, se libèrent en énergies de Vie, en forces vives de croissance spirituelle. On accompagne comme on peut le travail du monde—avec sa purge et ses pertes ; une maïeutique à l'oeuvre exigeante et stricte, mais généreuse en potentiels, si on en intègre les Lois. — A l'éc…

l'invisible et son double

Image
Vidéo musicale "L'Arbre Réel - HUMA". © Droits Réservés Musique originale : Michel Redolfi. Ma plus belle façon d'être thérapeute pour moi-même, c'est de créer. C'est pourquoi j'invite tant mes patients à "se créer" eux-mêmes. Via l'acte de création, c'est une harmonisation holistique qui se produit—en ce qu'elle inclut le conscient et l'inconscient, la psyché courante et celle enfouie, le visible à nos sens directs et l'invisible à ceux qui nous sont plus subtils. La création, c'est là où se joue en nous l'Alliance de l'homme et de l'Ange. Là où s'incorpore le flux des informations brutes ou flottantes qui se trouvent figées de l'autre côté. Car il nous faut imaginer un inconnu à notre réalité : un non-manifesté, un latent en suspend —qui fait "possible" à notre "réel". La membrane qui nous enveloppe en tant qu'existence physique est l'espace-temps. Mais "autre chose"…

aux origines, l'informe

Image
Une peinture... pour nous relier à nos traces, pour nous donner la mesure du chemin parcouru, pour nous coller à notre placenta à même la cavité, à même la roche. La matière minérale contient la mémoire des matrices colorées, telles qu'imprimées dans son cristal. Avant nous. Nous, la Vie. Nous, l'érection jusqu'à la conscience, juste après "sentir". Dans cette grotte, je sens... le geste, l'égratignure, la blessure—la chair et le sang, qui donnent de leur impact et de leur symbolique pour s'inscrire et perdurer. Premières affections et attachements, premières pensées, tristesses et peurs, premiers tourments et afflictions, autour de l'éphémère de l'existence. Autour de l'(in)achèvement des choses. Déception, incompréhension, égarements, autour d'un instinct de survie maximal, fatalement dérouté. Ambivalence de se sentir naître et mourir : apparaître à soi, puis disparaître aux autres.Ce sentiment primitif nous anime tous—enfoui à l'arr…