Articles

Affichage des articles associés au libellé arbre-relationnel

la "goutte existentielle"

Image
Un regard "sain" sur l'en-cours de nos mutations anxiogènes... Une approche "méta"—hors Covid > quelques pistes  : La part pourrie La période actuelle m'évoque une "peau que l'on retourne" pour en montrer le pus sous-jacent. Donald Trump en serait l'un des "tricksters" contemporains. L'abcès du monde, acide et grouillant, n'en est pas encore à son maximum d'irritation ou d'infection, non-arrivé encore à son point paroxystique de purulence, d'insupportabilité et de bascule. On assiste au spectacle douloureux d'ombres mises en lumière pour que, toutes seules, une fois conscientisées, elles se transforment, s'alchimisent—ou, plus exactement, se libèrent en énergies de Vie, en forces vives de croissance spirituelle. On accompagne comme on le peut le travail du monde— avec sa purge et ses pertes ; une maïeutique à l'oeuvre exigeante et stricte, mais généreuse en potentiels, si on en respecte les

l'invisible et son double

Image
Vidéo musicale "L'Arbre Réel - HUMA". © Droits Réservés Musique originale : Michel Redolfi. Ma plus belle façon d'être thérapeute pour moi-même, c'est de créer. C'est pourquoi j'invite tant mes patients à "se créer" eux-mêmes. Via l'acte de création, c'est une harmonisation holistique qui se produit—en ce qu'elle inclut le conscient et l'inconscient, la psyché courante et celle enfouie, le visible à nos sens directs et l'invisible à ceux qui nous sont plus subtils. La création, c'est là où se joue en nous l'Alliance de l'homme et de l'Ange. Là où s'incorpore le flux des informations brutes ou flottantes qui se trouvent figées de l'autre côté. Car il nous faut imaginer un inconnu à notre réalité : un non-manifesté, un latent en suspend —qui fait "possible" à notre "réel". La membrane qui nous enveloppe en tant qu'existence physique est l'espace-temps. Mais "autre cho

au coeur du processus : la création (de soi)

Image
L'Alliance Qu'est-on "soi" ? une entité vivante ; un "complexe" à la fois organique, affectif, psychique,... et spirituel. Qu'entend-t-on par "spirituel" ? C'est là qu'on ne sait plus vraiment comment dire. Qu'on en perd les mots, et même les notions. Dire les choses honnêtement, mais les dire quand même, c'est tenter d'expliciter la nature immatérielle de soi , en pendant à la nature matérielle de soi. C'est alors imaginer le crescendo et decrescendo intermédiaire entre ces deux pôles. Si je suis matière (organique), je le suis un peu moins exclusivement quand l'émotion m'habite, et peut-être plus que très mystérieusement quand les images (mentales) surgissent, et peut-être plus du tout (mais c'est à voir), alors qu'une inspiration inconnue de mon moi conscient me pénètre. ... Et inversement : il n'y a aucune explication à pourquoi la mentalisation devient "physique". Ma vie

l'arbre de ma vie (extraits)

Image
CHAP. 13 = LE TRAVAIL LA CRÉA-THÉRAPIE SPIRITUELLE (oct. '16) Un dernier chapitre comme un tremplin vers l'activité de demain. La mienne en tant que thérapeute, la vôtre en tant que « patient » de vous-même. Dans ma pratique, il se peut en effet que je rassemble un peu tous les aspects précédemment évoqués là : l'axe d'amorisation croissant du « moi » au Soi, la dyade inconsciente du « supra-conscient dharmique » et du « subconscient karmique », le « devenir conscient » selon l'épochè, le petit « moteur existentiel » du Virtuel manifesté dans l'Actuel, la (non)-dualité des bases matérielles ( Réel ) et informationnelles ( Potentiel )—enactées dans l'Actuel pour toujours davantage intégrer le Virtuel, … Et soi dans tout ça ? Un soi-même « acteur »—à l'image de l'individualité scénique de celui qui interprète et qui Est simultanément, de celui qui pilote et qui vit, de celui qui ( se ) voit et qui se noie, de celui qui est présent—en con