Articles

Affichage des articles associés au libellé sophro-relaxation

l'angoisse... etc...

Image
Certaines personnes sont plus aptes que d'autres à travailler sur elles-mêmes—en fonction de leur état du moment. Quelle capacité cela nécessite-t-il ? Une lucidité temps réel ; pour cela, une distanciation tranquille, doublée d'une implication authentique. Décrire, tenter de comprendre... comment, sur quel terrain, l'angoisse s'articule et enracine ses souches, du simple doute à la totale panique !

L'angoisse, c'est le corps qui la génère : quel est donc son langage ? que traduit-il de dysfonctionnement entre soi et soi, soi et l'environnement ? Pourquoi la confiance fondamentale s'est-elle fait la belle, au profit d'un chaos sensitif douloureux. L'angoisse, c'est physique ! c'est chronique : ça s'installe comme un arrière plan à tout—avec des fluctuations, des pics et des rémissions.

La sensations de mon corps est fébrile ; l'alerte d'un danger imminent en moi se déclenche sans raison ; la présence en moi d'une bête strid…

"voir" ou ne pas voir...

Image
Mes yeux sont fermés. Qu'est-ce que "je vois" ?
—Une immensité plutôt sombre et sans limite ? ... ce que mes yeux voient sous mes paupières closes.
—Ou un défilement d'images sur un écran de cinéma ? ... ce que mon cerveau me raconte du chaos de mes états psychiques et émotionnels.

Mes pensées et mes affects peuvent-ils s'inscrire facilement dans mon déroulé mental —celui précisément que "je vois" ? Ou bien ne le peuvent-ils pas ?
Visualiser une couleur, alors que physiquement je ne la vois pas, là, devant moi, est-ce toujours possible ? Pour tout un chacun, est-ce "facile" ? Il semblerait que non.

Mais comment "rêver éveillé" si rien ne défile devant soi ? si rien ne nous touche ? si, en soi, aucun mouvement ne demande à se manifester ? ... mouvement d'appréhension, voire de peur —de rejet ; ... mouvement de quête, d'aspiration, voire de demande ou d'espoir —de désir. Et comment différencier la simple tranquillité, de l…

comme une question, en thérapie venir "se reposer"...

Image
Venir en psychanalyse... c'est entreprendre le voyage d'une vie... pour appréhender, comprendre peut-être, et réformer sans doute ; c'est s'engager dans la voie d'une "création de soi" autonome et lucide, décidée et agissante sur soi-même et dans le monde.
Avez-vous besoin de cela ? Pourquoi auriez-vous besoin de cela ?
Vous êtes-vous déjà posé la question "de la vie" et de votre plus grande "oeuvre" dans la vie ? Voulez-vous "jouer" avec cela ? Comment reprendre la main avec cela ? Comment voir plus loin ? Comment "voir" vraiment... à l'échelle de la vie, et dans moins de conditionnement(s) ?
Tout nous astreint : notre famille d'origine, nos rôles professionnels et sociaux ; la cohérence de nos choix et engagements de route : nos créations solitaires ou co-construites, nos identités auprès des autres—"nos autres", les autres.
Néanmoins, nous sommes libres... sur nous-mêmes. Comment acquérir ce ple…