Articles

Affichage des articles associés au libellé peinture

30 ans

Image
... de peinture irrégulière. De recherche obstinée. De demande secrète. D'attente communicante. De réceptivité imparfaite. De pénétration extra-sensorielle. De transfert de l'onde à la matière. De captation de l'errance. De récupération dans la forme. De réparation du dé-corporé. De noeud entre l'inconscient et l'apparence. D'alliance entre l'invisible et le visible. De soulagement des deux côtés. Ces multiples apparitions sont des cadeaux. Je leur donne ma force vitale et mon énergie créatrice pour qu'elles se disent et se libèrent en tant que karmas (en)fermés. Quelque chose de l'ordre d'un flux alors me charge et me quitte... Des bouts de passé ; des empreintes symboliques altérées ; des obsessions galvanisées ; des passions re-naturées ; des inscriptions surnaturelles ; des échos d'échos ; des élans venus du futur... Des images. La puissance du rassemblement, l'architecture de la synthèse, l'humilité du recueil—tous autobiographiqu…

l'inscription

Image
Un travail automatique. Un de plus... pour que quelque chose s'inscrive, apparaisse... d'indescriptible et de néanmoins inspirant. Une forme à peine naissante se trace d'elle-même depuis l'au-delà. Une esquisse à l'interface d'ici et de là-bas, du visible et de l'invisible. Comme une épreuve inachevée, une forme dé-saturée d'elle-même. Un brouillon maître. L'encre gouachée ruisselle selon les sillons de son eau, la chaleur de sous le papier bouillonne la colle qui, à force de patience, se brunit et se cratérise. La plus pure géologie terrestre à une échelle fractale inférieure."L'auteur.e", ou ce qu'il en reste, nourrit le chantier et assiste à l'assaut. Les choses se passent sous ses yeux sur-attentifs. La vigilance doit être précise dans le temps ; l'énergie audacieuse, le geste lâché... Les dimensions abordées sont telles ! que le médium-peintre doit se laisser habiter, traverser, fluidifier... jusqu'à la manifestati…

aux origines, l'informe

Image
Une peinture... pour nous relier à nos traces, pour nous donner la mesure du chemin parcouru, pour nous coller à notre placenta à même la cavité, à même la roche. La matière minérale contient la mémoire des matrices colorées, telles qu'imprimées dans son cristal. Avant nous. Nous, la Vie. Nous, l'érection jusqu'à la conscience, juste après "sentir". Dans cette grotte, je sens... le geste, l'égratignure, la blessure—la chair et le sang, qui donnent de leur impact et de leur symbolique pour s'inscrire et perdurer. Premières affections et attachements, premières pensées, tristesses et peurs, premiers tourments et afflictions, autour de l'éphémère de l'existence. Autour de l'(in)achèvement des choses. Déception, incompréhension, égarements, autour d'un instinct de survie maximal, fatalement dérouté. Ambivalence de se sentir naître et mourir : apparaître à soi, puis disparaître aux autres.Ce sentiment primitif nous anime tous—enfoui à l'arr…